Le Marseille créatif de Lydie Marchi

Paréidolie, le salon international du dessin contemporain, se tenait à Marseille les 29 et 30 août. L'occasion de poser quelques questions à la pétillante Lydie Marchi, membre du comité de pilotage et fondatrice de Hydrib, plateforme dédiée aux arts visuels. Jamais à court d'idées et de projets. Voici ses bonnes adresses et ses coups de coeur marseillais ou d'ailleurs !

Paréidolie, le salon international du dessin contemporain, se tenait à Marseille les 29 et 30 août. L’occasion de découvrir les artistes présentés par 11 galeries (6 françaises et 5 internationales), et de poser quelques questions à la pétillante Lydie Marchi, membre du comité de pilotage. Passionnée d’art contemporain et d’histoire de l’art, elle fonde Saffir galerie nomade en 2007, puis Hydrib, plateforme dédiée aux arts visuels en 2013 avec un fonctionnement plus créatif et souple que le mode galerie. Jamais à court d’idées et de projets, elle a mis en place récemment une résidence d’artistes à la cité de la Castellane, dans les quartiers Nord. Voici ses bonnes adresses et ses coups de coeur marseillais ou d’ailleurs !

Ton quartier
Je vis dans le quartier des Antiquaires mais je déménage dans le quartier de Ste Marthe dans une grande maison avec des amis. Une nouvelle vie qui commence ! Et un nouveau quartier à découvrir… Il paraît qu’il y a une ferme bio ! Mais je ne me suis pas encore trop renseignée…

Une virée arty
Je suis historienne d’art et donc un peu « rat de musées ». 

À Marseille, je me sers du site du réseau Marseille expos, dont ma structure est adhérente par ailleurs. Mais, il y a quelques lieux où j’aime particulièrement aller visiter les expositions : le Château de Servières, La Compagnie, Où lieu d’exposition de l’art actuel, la galerie HO, La Gad, Vidéochroniques, au Mucem, au Frac, etc. 

Dans la campagne aixoise, je vais au musée d’art contemporain de Chateauneuf-le-Rouge, Arteum. 

Et un peu plus loin à Bruxelles et Anvers ! 

Une artiste à suivre
Chourouk Hriech, avec laquelle j’ai travaillé cette année. Parce que c’est juste magnifique … 

Une virée shopping
Au Diable Méridien, dans le quartier des Antiquaires. Je pourrais tout y acheter… J’aime particulièrement une créatrice madrilène, Caballito, et les cuirs de M051, sublimes. Le Diable Méridien ouvre une seconde boutique mi-octobre aux Docks et lance une boutique en ligne le 15 septembre. 

Un créateur
La créatrice de bijoux Olgajeanne. À l’occasion de Paréidolie qui a lieu en ce moment, nous lui avons commandé un bracelet en édition limité parce que nous aimons son travail très graphique. Elle a interprété en argent et gros grain sa vision de ce que peut être le dessin.

Ta cantine
Chez Georgiana ! Parce que c’est délicieux et que sa cuisine est aussi gaie qu’elle. En septembre, elle va développer une carte « espagnole » en souvenir de ses vacances en Andalousie et j’ai vraiment hâte d’y goûter. 

Un plaisir
J’aime particulièrement nager. Aller à Malmousque ou aux Goudes et nager, nager, nager … 

Une manie
Une addiction aux chaussures et à mon i-pad … Et je mange beaucoup de chocolat Côte d’Or ! 

Une escapade
La Belgique ! Encore et toujours. Ma mère est belge, la Belgique c’est mon deuxième pays.

Bruxelles est une ville joyeuse où j’aime autant visiter les musées comme le Wiels ou Bozar, ou les galeries comme Alice Gallery, la galerie Meessen De Clerq ou Dépendance… Mais aussi aller acheter un ballotin de chocolats chez Marcolini au Sablon, faire du shopping quartier Dansaert, aller dans les cafés quartier St Gehry ou à la Mort Subite près de la galerie St Hubert manger une tartine de fromage blanc avec un grand verre de Kriek. Chaque année, je vais visiter ArtBrussels, la foire d’art contemporain, au mois d’avril et les serres royales à Laeken qui sont ouvertes à cette période également.

À Anvers, je vais faire les boutiques et je vais visiter le Muhka, le musée d’art contemporain, ainsi que le   Momu, le musée de la mode qui se trouve non loin de la sublime boutique de Dries Van Noten. 

Un tour en Flandres est obligatoire me concernant… Dans des petites villes comme Lier ou Geel ou dans des villes plus touristiques comme Gand ou Bruges avant d’aller nager dans l’eau noire et froide de la mer du nord, soit à Knokke le Zoute soit à Blankenbergue ! Et après ? Je vais manger une grande gaufre chez Marie Siska, une institution ! 

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Nichée en contrebas du parc Longchamp, la boulangerie Boni a délivré les habitants des 5 Avenues de la baguette industrielle....
Petite remontée dans le temps pour une grande descente sous-marine avec Matthieu Mas qui nous raconte l'improbable histoire du téléscaphe,...
Elle a rejoint l'équipe des Théâtres en 2008, et depuis, Marie-Julie Amblard accompagne les artistes, reçoit les publics, coordonne les...
Synthés, machines et guitare. Des textes en français. Le multi instrumentiste, connu aussi sous le nom de Charles Sinz, vient...
Dans ce minuscule repaire de siroteurs, c’est la poésie du cocktail que l’on vient chercher, celui que l’on aime boire...
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Cachée derrière le kiosque du haut de la Canebière, voilà une adresse japonisante tout en bouillon, panko, miso et… audace,...
Retour en haut