Les habitudes de l’équipe de Marsatac

À quelques jours du festival, nous avons rencontré l'équipe de Marsatac. Béatrice Desgranges, directrice du festival et Laurence Chansigaud, directrice de la communication et des partenariats, nous disent tout de leurs petites habitudes marseillaises ...

À quelques jours du festival et du Grand Bal qui va réanimer la Canebière, nous avons rencontré l’indétrônable équipe de Marsatac. Béatrice Desgranges, directrice du festival et Laurence Chansigaud, directrice de la communication et des partenariats, nous disent tout de leurs petites habitudes marseillaises …

Pour flâner : Le meilleur endroit pour flâner à Marseille est à notre goût la digue du large, qu’on aimerait enfin rendue aux Marseillais
Un bain : C’est un vrai plaisir de faire quelques longueurs dans le bassin olympique du Cercle des Nageurs
Un café s’il vous plait : Debout au Café Debout au milieu des odeurs de café et de chocolat pendant une séance de shopping en ville
Une bonne table : Le Longchamp Palace, notre cantine, dont on ne se lasse pas, pour la fraîcheur des produits, l’originalité de la carte et le sourire de ses serveurs. Goûtez absolument ses charlottes aux fraises, l’agneau de 16 heures ou encore les brunchs du dimanche
Un déj sur le pouce : Le tout nouveau Bar à Pain sur le cours Joseph Thierry où la pâte à pain lève sous nos yeux et où tous les produits sont sélectionnés pour leur fraîcheur et leur saveur
Boire un verre : Au Café de l’Abbaye tout près de l’Abbaye Saint-Victor où Marsatac avait reçu le légendaire Pierre Henry en 2007
Danser : Sans aucune objectivité, rien n’égale le dance floor de Marsatac pour sa soirée de clôture à partir de 5h du mat’ où enfin on peut relâcher la pression après un an de travail…
Un bon disquaire : Lollipop notamment pour ses sélections pop-rock et ses show-case qui envahissent le cours Lieutaud
En amoureux : Louer un kayak à la Pointe-Rouge et partir pour la journée dans la Baie des Singes
Faire plaisir : Chez Madame Douglas on trouve toujours de quoi faire plaisir pour les petits autant que pour les grands !
Un peu de culture : L’Alhambra pour les sélections de films savamment concoctées par William, où sa curiosité et son ouverture d’esprit laissent la place à tous les cinémas
Se détendre : Pour se détendre le week-end, rien ne vaut le Hammam Raffik au coeur de Noailles où on laisse sueurs et peaux mortes sur les tables de marbre de gommage. 100% authentique !
Presque ringard : La pizzeria Chez Noel avec sa discrète déco, surtout en période de fête, mais dont les pizzas restent les meilleures !
Quand tout est fermé : Une seule adresse O’Stop sur la place de l’Opéra pour les rencontres improbables, les personnages dignes des films de Cassavetes ou de Lynch, et le steack pizzaiolo à savourer dans les vapeurs d’alcool
Un Kebab : Nos préférés sont Kamut sur la Plaine et Mido au cours Julien avec sa terrasse toujours ensoleillée
Prendre de la hauteur : Rien n’égalera la vue depuis la Bonne-Mère…
Le coup de coeur : Quand l’artiste JR s’invite à Marseille pour installer son polaroïd géant et photographier les habitants du quartier de la Belle-de-mai


Crédits photo : ©Sih Moon

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
On aurait pu croire à une romance d'un été, et bien non ! L'histoire continue entre Ivresse et La Traverse...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
Do you know la campagne Pastré ? Ce sont 112 hectares de nature entre la Pointe rouge et Marseilleveyre, aux...
“Prendre un caféˮ. Une expression si quotidienne et pourtant si complexe. Certaines adresses donnent à cette formule ses lettres de noblesse....
Cuisine de chef·fes, vieux comptoirs et nouvelle cave à vins, bar à cocktails et bar tout court... On fait le...
Dans cet article, on s’intéresse à la chanteuse marseillaise Maria de Rossi et... à son instabilité capillaire. Après plusieurs albums...
On aurait pu croire à une romance d'un été, et bien non ! L'histoire continue entre Ivresse et La Traverse...
Mais où peut-on goûter la popote ensoleillée des jeunes talents de la foodosphère d’ici et d’ailleurs ? À Marseille et...
Retour en haut