Laëtitia, une Parisienne à Marseille

Laëtitia Toulouse est indépendante, travaille comme elle respire, aime le rythme accéléré des grandes villes. Et comme de plus en plus de Parisiens de sa génération, elle est tombée amoureuse de Marseille. Rencontre avec une jeune femme très active, qui défend mieux que personne les atouts de sa ville d'adoption.

Laëtitia Toulouse est indépendante, travaille comme elle respire, aime le rythme accéléré des grandes villes. Et comme de plus en plus de Parisiens de sa génération, elle est tombée amoureuse de Marseille, s’y est installée pour fonder une famille tout en continuant à développer son agence de relations presse « Mews ». Rencontre avec une jeune femme très active, qui défend mieux que personne les atouts de sa ville d’adoption. 

Comment Marseille a pu séduire une Parisienne endurcie comme toi ?
J’ai « rencontré » Marseille il y a 3 ans. Le coup de foudre a été immédiat – certainement aidé par le Marseillais qui squattait ce soir là, le bar du Café Populaire (et que je n’ai plus jamais quitté) – mais la ville, sa lumière, ses contrastes, son côté brut, authentique m’ont totalement fascinés. J’ai été happée, droguée par Marseille…
Sa douceur de vivre est inégalable; c’est un lifestyle tout entier que j’ai choisi d’adopter; un TGV aussi, essentiel pour regagner Paris le plus souvent possible.
J’ai besoin des deux villes. L’une ne va plus sans l’autre. 

Quand tu passes en cuisine, ça donne quoi ?
Je suis une « quiche » absolue en cuisine… Alors pour faire sensation le jour J, j’opte pour Les Commis. Un service génial, qui livre dans toute la France des kits gastronomiques – élaborés par des Chefs – prêts à cuisiner. Impossible de me planter et le résultat est irrésistible ! C’est MA solution pour faire chavirer le cœur de mon mec et de toute la famille.
Autre option, trouvée dernièrement, commander et aller chercher les nouilles sautées du Bistrot Asiatique rue Breteuil. 

Une déco de fête réussie pour toi, ça ressemble à quoi ?
Un sapin gigantesque, guirlandes lumineuses, boules de Noël et tout ce qui va avec (pas la fausse neige hein ?!)… Très tradi, super classique, desperate housewive à fond. Mais comme je suis plus desperate que housewive, je n’ai encore acheté ni les boules ni la déco, j’ai un sapin nu au milieu du salon…

Le 31, avec ou sans enfant ?
Sans, si j’arrive à trouver la perle rare qui n’a rien de prévu le jour J… Julia ? Tu es dispo ? C’est ma baby sitt de rêve ! Voilà, elle n’a plus le choix ! Ce sera donc sans.

Une escapade en amoureux ou un séjour au ski en famille ?
Paris puis ski, le tout en famille, trop précieux d’être réunis pour les fêtes. L’escapade en amoureux, j’attends que l’amoureux se bouge justement… Mois de Mars, peut-être.

Et si ton amoureux t’emmenait en voyage demain justement
Los Angeles ! Retrouver le reste de la famille. Et toutes nos habitudes…

Tu gardes quoi de 2015 ?
Je garde le meilleur, les meilleurs. Je garde mes clients, Martin aussi, qui a rejoint l’agence il y a quelques mois. Je garde mon sapin tout nu, la signature de notre prochaine maison, mes apéros marseillais au C2, mes soirées parisiennes. Je garde le Nord et le Sud, mais uniquement le meilleur des deux. Je garde mon mec, mon fils, ma famille… Tout ce qui nous fait sentir vivant après les événements tragiques de cette année.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Quelques jours suffisent pour prendre la température de Palerme. La ville est petite, les marchés sont denses, les rideaux flottent...
Séjourner dans une maison d'art : le Pavillon Southway, lieu d'exposition, résidences d'artistes et chambre d'hôtes à Marseille ouvert par...
Marre du classique jambon-beurre à la pause-déjeuner ? Que vous sortiez du boulot entre midi et deux pour vous sustenter...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
Marre du classique jambon-beurre à la pause-déjeuner ? Que vous sortiez du boulot entre midi et deux pour vous sustenter...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
Retour en haut