Golda : la petite sœur du bistrot Georges qui a tout d’une grande

Des stores couleur soleil, une équipe souriante aux petits soins, des assiettes fraîches et pêchues, tout cela dans un quartier à l’aube d’une certaine mutation… Après la recette approuvée du bistrot Georges, le restaurateur Ilan Loufrani récidive et ouvre Golda, nouvelle adresse sur l’Allée Léon Gambetta !

En effet, Ilan Loufrani n’en est pas à son coup d’essai. En 2015, il décide d’ouvrir le bistrot Georges en plein milieu du Boulevard Chave. Dans un Camas encore trop méconnu de la plupart des Marseillais·e·s, il participe à la transition lente de ce quartier qui a toujours fait la part belle aux commerces de bouche. En binôme avec l’exceptionnelle boulangerie Les Mains Libres, Georges apporte du dynamisme, de la chaleur et des plats de qualité aux produits bien sourcés. Aujourd’hui, bien huilé avec une équipe en place et notamment la très talentueuse cheffe Chloé Babolat, la famille du bistrot Georges s’agrandit et fait une place à Golda, nouvelle arrivante dans le quartier des Réformés.

C’est Or Michaeli, chef Franco-Israélien qui a officié en Angleterre et en Espagne, et qui a fait un passage remarqué à l’hôtel Voltaire de Arles, qui mitonne en cuisine avec une carte blanche. Il diffuse dans ses assiettes des influences levantines à l’image de sa ville de Haïfa, parfaite illustration d’une symbiose de multiculturalité et d’ouverture.

Le résultat ? Une carte qui change tous les jours en fonction de l’arrivage et du débit. On y dine une myriade d’assiettes aux saveurs percutantes et justes, toutes aussi goûtues les unes que les autres. Ce soir là : un carpaccio de thon blanc élégant accompagné d’une émulsion à la ricotta et de maïs frais grillé qui bastonne les papilles, succulentes moules de Bouchot au bleu, généreux sots l’y laisse de dinde avec leur petit jus relevé et crémeux de céleri-rave tout doux, ou des courgettes moelleuses légèrement brûlées et mariées à de la poutargue et du parmesan. Pour le déjeuner, on y retrouve une formule plus axée bistrot avec au choix deux entrées, trois plats dont une viande, un poisson ou du végé et deux desserts. Niveau soif, on découvre une sélection de vins nature triés sur le volet, accessibles et abordables.

Aussi, pour caler vos petites faims impromptues, il est désormais possible d’y déguster à toute heure de l’après-midi des buns salés bien garnis. Cette semaine là, buns à l’œuf avec harissa, poivrons et oignons pickles.

Les petites nouveautés à prévoir pour ces prochaines semaines ? L’ouverture étendue au soir avec la possibilité de dîner du mardi au samedi !


Golda – 23 All. Léon Gambetta, 13001 Marseille.
Ouvert du mardi au samedi de 9h00 à 14h30, et les jeudis et vendredis de 9h00 à 22h00 – horaires susceptibles d’évoluer à la rentrée 2023.

Entrées & mezzés 5-12€ / Plats 14-18€.

 

Article de Laure Cohen pour Les Marseillaises.

 

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Quelques jours suffisent pour prendre la température de Palerme. La ville est petite, les marchés sont denses, les rideaux flottent...
Séjourner dans une maison d'art : le Pavillon Southway, lieu d'exposition, résidences d'artistes et chambre d'hôtes à Marseille ouvert par...
Marre du classique jambon-beurre à la pause-déjeuner ? Que vous sortiez du boulot entre midi et deux pour vous sustenter...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
Marre du classique jambon-beurre à la pause-déjeuner ? Que vous sortiez du boulot entre midi et deux pour vous sustenter...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
Retour en haut