L’oeil de Cyril

Professeur, photographe, directeur artistique, toujours entre Marseille, Paris, Barcelone ou Madrid. Nous avons attrapé l'insatiable Cyril Carret au vol...Son coup de cœur : Vingt mille lieues sous les mers, un pub un peu déglingué aux Goudes, avec une terrasse sur un port un peu trashy

Professeur, photographe, directeur artistique, toujours entre Marseille, Paris, Barcelone ou Madrid … nous avons attrapé l’insatiable Cyril Carret au vol…

Pour un bain : En journée les roches sous le Petit Nice, accessible à pied depuis le centre-ville, très calme. Le soir : Malmousque ; des rochers malcommodes mais face au coucher de soleil… Peu de plages sont orientées face au couchant à Marseille… Avec un peu de temps, la calanque de Saint Estève au Frioul : dos à la ville, un décor de Crête…

Un concert : sans conteste l’Espace Julien, pour la programmation mais aussi la taille de la salle propice à l’intime mais pas trop. Bonne acoustique, centrale.

Pour se remuer les os : le rooftop de la Friche aux beaux jours ou plus underground, les demoiselles du Cinq pour une bonne suée sur une très bonne programmation dans un décor triste à mourir…

Un café s’il vous plait : le Polikarpov à côté de chez moi, pour sa proximité, parce que leur café y est très bon, qu’ils sont sympas et qu’on est à l’écart de la circulation, c’est précieux à Marseille.

Boire un verre : le Bistrot Plage au coucher du soleil. Juste pour la vue et la lumière….

Bien manger : lIntercontinental. Un souvenir d’un très beau et bon déjeuner en charmante compagnie.

Faire plaisir : chez Hélène Boy rue Breteuil, chineuse hors pair et personnage hors du commun. Autant pour sa sélection que pour l’entendre en parler…

Un peu de culture : la salle Henri Gasteau du MAAOA, cachée dans la Vieille Charité au fin fond du magnifique quartier du Panier… pour la fascinante tête Mundurucu et les trophées de Jivaros. Une collection unique, un lieu hors du temps, rare et précieux à Marseille.

Un déjeuner entre amis : Un secret spot sur la côte bleue, un paradis… mais secret spot…

Un libraire : L’odeur du temps pour la porte qui grince à l’entrée, l’ambiance doucement désuète et la sélection de deux super libraires, des vrais de vrais…

Faire du sport : Le Bikram Studio, bd Paul Peytral, une religion… la salle de CrossFit de la rue pour le sport en lui même et l’entraineur.

Une échappée : un petit resto sans eau ni électricité de la calanque Marseilleveyre où l’on mange des choses absolument oubliables mais dans un cadre magique que l’on atteint après une demi heure de marche dans les plus beaux paysages de Marseille.

Le coin typique : le café Prinder à Noailles, en plein marché. Une même famille y travaille depuis un siècle. Le frère et la soeur sont adorables. J’adore l’animation du lieu, les marchands qui s’interpellent d’un côté à l’autre, la volée des petites frappes lorsque la police débarque, les pastillas au poulet du Soleil d’Egypte…

Le coup de cœur : Vingt mille lieues sous les mers, un pub un peu déglingué aux Goudes, avec une terrasse sur un port un peu trashy, leur pizza faite par la maman y est très bonne.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Quelques jours suffisent pour prendre la température de Palerme. La ville est petite, les marchés sont denses, les rideaux flottent...
Séjourner dans une maison d'art : le Pavillon Southway, lieu d'exposition, résidences d'artistes et chambre d'hôtes à Marseille ouvert par...
Marre du classique jambon-beurre à la pause-déjeuner ? Que vous sortiez du boulot entre midi et deux pour vous sustenter...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
Marre du classique jambon-beurre à la pause-déjeuner ? Que vous sortiez du boulot entre midi et deux pour vous sustenter...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
Retour en haut