Les bonnes adresses de Jean-François Caujolle à Marseille Open 13

Le Marseille de Jean-François Caujolle

Cet ancien joueur de tennis aux allures de rock star n’est autre que le fondateur de l’Open 13. Jean-François Caujolle dirige le tournoi marseillais depuis maintenant 23 ans. Nous voulions connaitre ses habitudes et à travers elles, son regard sur la ville. Et ce qui est certain, c’est qu’il n’a vraiment pas perdu de son franc-parler.

Cet ancien joueur de tennis aux allures de rock star n’est autre que le fondateur de l’Open 13. Figure emblématique du sport à Marseille, Jean-François Caujolle dirige le tournoi marseillais depuis maintenant 23 ans et partage sa vie avec la photographe et artiste Malika Mokadem. Mais si nous l’avons rencontré, ce n’est pas pour lui parler tennis. Nous voulions connaitre ses habitudes et à travers elles, son regard sur la ville. Et ce qui est certain, c’est qu’il n’a vraiment pas perdu de son franc-parler.

Une bonne habitude
Jouer à la belote au William tennis club avec mes amis.

Une valeur sûre
Peut-être un peu cliché et traditionnel, je dirais le Miramar sur le Port. Mais les valeurs sûres sont faites pour être défaites, non ?

La dernière adresse que vous avez découverte
Il y en a deux : le nouveau Café Populaire rue Paradis et Felicie rue Sylvabelle. Deux nouveaux restaurants dans lesquels la cuisine est bonne, l’ambiance conviviale et les prix raisonnables.

Boire un verre
J’apprécie les bars d’hôtel. Comme je ne bois pas, ce qui m’importe c’est de passer un moment dans un cadre agréable, à l’Hôtel C2 ou à l’Intercontinental.

Votre quartier
Même si je n’y vis plus, je dirais Mazargues, mon quartier d’enfance. Le nom me plait, c’est chantant « Mazargues »… très authentique.

Où amèneriez-vous un ami Parisien pour éviter les clichés
Je ne le ferai pas jouer à la pétanque et je ne l’amènerai pas à l’OM ! Mais je lui ferai connaitre les calanques de Callelongue et le restaurant La Grotte pour changer de paysage.

Pour faire du sport
Enfermé dans une salle de gym !

Prendre de la hauteur
Marcher dans le massif de Marseilleveyre. Enfin je rêverai d’y aller, ça fait partie des envies constamment remises au lendemain.

Un souhait pour Marseille
Marseille est une ville très créative — beaucoup de nouveaux projets y voient le jour — il faudrait que nous ayons plus d’ambition pour elle et que les Marseillais s’ouvrent plus au monde et aux autres. Parce que si la douceur de vivre est un cliché marseillais qui se vérifie, l’incivisme en est aussi un.


Crédit photo : Philippe Booch

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
Do you know la campagne Pastré ? Ce sont 112 hectares de nature entre la Pointe rouge et Marseilleveyre, aux...
“Prendre un caféˮ. Une expression si quotidienne et pourtant si complexe. Certaines adresses donnent à cette formule ses lettres de noblesse....
Longtemps, le monde de la mie et des miettes à Marseille fut tristoune, saupoudré de levure chimique et peuplé de...
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
S’il y a bien un bistrot qui fait vibrer le boulevard Chave, c’est celui du numéro 139 ! Ici on...
Retour en haut