« Celebrate islands  » : une clope pour fêter ça

Vous le saviez sans doute et moi non plus, mais le 22 mai, c’est la journée mondiale de la biodiversité ! Depuis 2014, le Conservatoire du littoral et ses partenaires ont choisi cette journée pour fêter les îles du monde et promouvoir les bonnes pratiques de gestion insulaires. L’événement s’appelle « Celebrate Islands » et à Marseille il nous conduit sur l’archipel du Frioul. 


Photo Archipel du Frioul / source Pinterest 

Des initiatives louables jusqu’au 27 mai, mais on en veut plus ! On rêverait de voir des actions de plus grande envergure pour sensibiliser à la préservation de la biodiversité et au développement durable. Montrer comment on peut changer les choses avec peu d’effort. Car souvent, cela se résume à une question de savoir-vivre.

Par exemple, saviez-vous qu’un mégot jeté sur le trottoir finit immanquablement dans la mer, quand il ne met pas le feu à la garrigue ? Un filtre de cigarette en acétate de cellulose met entre 12 et 15 ans pour se dégrader dans la nature. On estime que les mégots en France représentent 2,3 millions de tonnes de déchets par an. Vu le poids des mégots, vous imaginez le nombre ? Ça représente 209 000 tonnes de déchets chimiques rejetés dans la nature. En s’enfonçant dans le sol, les mégots vont diffuser une partie de leurs 2500 composants chimiques et toxiques et les partager avec les plantes, les arbres et les nappes phréatiques. Pour vous donner un ordre d’idée : en laboratoire, un mégot pollue jusqu’à 500 litres d’eau*. Avec des conséquences évidemment sur la mortalité des poissons ou sur la qualité des poissons qui se retrouvent dans notre assiette.

Donc, avant de prendre le bateau pour le Frioul, on écrase son mégot dans un cendrier ou on le jette bien éteint dans une poubelle. Et sur la plage ou en balade, on a son petit cendrier de poche. On respire un grand coup, on admire ces paysages rudes et magnifiques et on profite de ces beaux moments !


© Ghislain Kodjo / Parc National des Calanques

Mardi 23 mai en matinée : balade sur les îles du Frioul à la découverte du patrimoine naturel et historique de l’archipel, tout en s’interrogeant sur comment allier harmonieusement écologie et développement ?

  • Rendez-vous à l’embarcadère au Vieux-Port, à 8h30 sous l’ombrière, pour une demi-journée d’exploration. Sur inscription : cregnier@marseille.fr (navette à 8h50 à la charge du public)

Vendredi 26 et samedi 27 mai : « Le Science Tour », en partenariat avec le Parc National des Calanques et la Ville de Marseille,  s’arrête au Frioul. Mis en place par le réseau national des Petits Débrouillards avec l’émission C’est Pas Sorcier, les bus du Science Tour ont pour ambition de démultiplier les lieux de pratiques des sciences. À travers des ateliers scientifiques mélangeant expériences, projections et discussions, le grand public et les enfants seront amenés à se questionner sur les interactions entre l’Homme et la nature, pourront découvrir les spécificités de la flore et de la faune des calanques et du Frioul, leur valeur et tout l’intérêt de leur préservation.

  •  + d’infos sur le programme ici 

Crédit photo à la une : Château d’If © Patrick Guzik /Parc National des Calanques
*Toutes les statistiques sont tirées du site https://www.planetoscope.com/

Auteur : Matthieu Mas 


Matthieu Mas
Enfant de Ste Marguerite et amoureux de la nature, il voit la vie en vert. Sa quête : conjuguer l’art de vivre avec une conscience environnementale. Après avoir œuvré comme enseignant, vendeur de sex-toys et traducteur, il travaille depuis une dizaine d’années dans le domaine culturel.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Quelques jours suffisent pour prendre la température de Palerme. La ville est petite, les marchés sont denses, les rideaux flottent...
Séjourner dans une maison d'art : le Pavillon Southway, lieu d'exposition, résidences d'artistes et chambre d'hôtes à Marseille ouvert par...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
On ne vous apprend rien : Marseille en hiver, c’est quand même moins fun. Ok, le thermomètre affiche +15 degrés...
À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
On ne vous apprend rien : Marseille en hiver, c’est quand même moins fun. Ok, le thermomètre affiche +15 degrés...
Retour en haut