7 bonnes raisons pour laisser tomber le maillot

Si vous pensiez que la nudité sur la plage était réservée aux couples échangistes, aux homos en chaleur ou aux personnes âgées en surpoids, voire les trois à la fois : halte là ! Il faut qu’on cause.

1

Si vous voulez sauver la planète, commencez par acheter et porter moins de vêtements. À moins d’avoir un bikini en angora, votre maillot est plutôt du genre synthétique. Selon des chercheurs, le lavage en machine d’un seul vêtement synthétique peut rejeter plus de 1900 microparticules de matière plastique, principalement sous formes de fibres, une centaine par litre.

Lavage qui nécessite l’usage de détergents. Détergents qui se composent de produits chimiques, généralement issu du pétrole, et rejetées dans les eaux usées entraînant ainsi la contamination des milieux aquatiques… CQFD

2

Un joli maillot, qui vous met en valeur, qui supporte deux bains de mer et un séjour en piscine sans se détendre et sans délaver, ça coûte cher ! En marche ou pas, c’est toujours l’austérité : vos impôts n’ont toujours pas baissé, votre salaire n’a toujours pas augmenté et les cocktails sont toujours plus chers – moins forts et avec plus de glaçons. Il faut donc se passer du superflu. Où faire des économies ? On zappe le haut, on balance le bas !

3

Il fait chaud, il fait beau, on sait que la mer est là et on veut en profiter.

Vous en avez marre de vivre dans une société un peu trop pudibonde, où montrer un bout de chair est considéré comme un crime contre l’humanité. Oui, dites fuck à la société, emmerdez les Tartuffe et déchirez votre maillot avec les dents !

OÙ ?

Partout (à vos risques et périls).


Plage de Calanque d’En-Vau

4

Vous aimez être tranquille pour bronzer et vous baigner ? Les coins nudistes du côté de Marseille se situent un peu à l’écart des zones balnéaires surpeuplées. Et si vous aimez marcher, gagner ces contrées promises vous raffermiront en plus la fesse.

OÙ ?

Sur la côte bleue : la calanque des Athénors, (compter 25mn de marche à partir de la Redonne)

Côté calanques : des petites criques à s’approprier après la calanque de Marseilleveyre (compter au moins 45mn de marche à partir de Callelongue), La Dalle de la Lèque à proximité de Sugiton est un challenge encore supérieur! (carte IGN recommandée)

5

Et même si ça ne vous raffermit pas le popotin, il est parfois bon de se libérer des diktats de la mode et des apparences. Ca ne vous ferait pas du bien d’accepter enfin votre corps et ses imperfections ? Laissez les mannequins dans leurs pubs photoshoppées ! À vous de jouer les sirènes et de sentir la fine peau de votre intimité frémir sous le vent et se faire caresser par les flots !

OÙ ?

Plage du Montrose, Madrague de Montredon (au bout de la ligne 19)

Côté calanques : Sugiton (Pierres tombées), En-Vau (Cassis) mais invasions textiles fréquentes. Plage de Pamplemousse (Cassis Ouest). Plage de l’arène (Cassis Est).


Plage du Liouquet, Ciotat.

6

L’été vous donne des chaleurs et votre culotte menace d’imploser sous la poussée de vos hormones en mode Tchernobyl ? Les recoins des calanques n’attendent que votre passion et votre générosité corporelle sera récompensée.

OÙ ?

Pour les gays : Plage du Montrose, la Madrague de Montredon

Pour les hétéros libertins : tentez votre chance un peu plus loin, dans la zone « interdite » de la plage du Liouquet (La Ciotat).

7

S’il y a des endroits où nudité rime avec sexe direct et où vous ne vous en sortirez pas en déblatérant sur la météo capricieuse, il existe tout de même des espaces de rencontre sans passer par la case Q où l’on peut parler à des gens de tout âge, de tout milieu de façon tout à fait conviviale. Il y a beaucoup de barrières qui tombent quand on n’a plus un morceau de textile sur soi ! Pour vous sentir moins seuls, vous pouvez tester les associations. Randos nues, Bateau nu… le naturisme ne s’arrête pas à la plage !

Pour ceux qui sont pressés d’essayer : la journée sans maillot, c’est dimanche 2 juillet au Lac de Saint-Cassien !

///

Pour réveiller le (la) naturiste en vous :
> Histoire des lieux du naturisme à Marseille
> Association pour la promotion du naturisme en liberté

Crédit photo à la une : ©Charles H. Traub – Dolce Via


Auteur : Matthieu Mas 

Fondateur du webzine Lyonnais gone  dans lequel vous trouverez bonnes adresses, portraits, et interviews impertinentes, cet enfant de Sainte Marguerite et amoureux de la nature, voit la vie en vert. Sa quête : conjuguer l’art de vivre avec une conscience environnementale. Après avoir œuvré comme enseignant, vendeur de sex-toys et traducteur, il travaille depuis une dizaine d’années dans le domaine culturel. 

Chaque semaine, Matthieu nous confie, avec humour et bon sens, ses idées pour passer au vert sans embûche. 

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
Do you know la campagne Pastré ? Ce sont 112 hectares de nature entre la Pointe rouge et Marseilleveyre, aux...
“Prendre un caféˮ. Une expression si quotidienne et pourtant si complexe. Certaines adresses donnent à cette formule ses lettres de noblesse....
Longtemps, le monde de la mie et des miettes à Marseille fut tristoune, saupoudré de levure chimique et peuplé de...
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
S’il y a bien un bistrot qui fait vibrer le boulevard Chave, c’est celui du numéro 139 ! Ici on...
Retour en haut