Les Grandes Tables de la Friche

Nocturne à la Friche

Comme chaque dernier vendredi du mois, la Friche organise une nocturne « Exponentielle ».
La programmation musicale confiée à eRikm, artiste résident de la Friche convie l’Embobineuse et les Demoiselles du 5 pour 4 temps avec live, vidéo, DJ set et performances. L’occasion aussi de voir ou revoir les expositions (gratuitement) de 18h à 22h. 

Ne vous inquiétez pas, nous n’avons pas oublié que le 31 octobre c’est Halloween ! On sait bien que vous allez vouloir vous promener déguisé(e) en Morticia Addams, mais pourquoi ne pas le faire à la Friche ? Ce vendredi l’Embobineuse et les Demoiselles du 5 s’occupent de la programmation musicale aux côtés d’eRikm. Un parcours de performances, vidéos, concerts et Dj set vous conduira jusqu’aux expositions de la Tour-Panorama (In Camera, Ce que raconte la solitude, Mangaro et Belgium Attack).

Retrouvez la programmation complète sur le site de la Friche

Pour l’occasion Zinc propose une soirée de projections sonores et l’Ecole Supérieure d’Art de Design Marseille-Méditerranée lance un nouveau cycle mensuel de forums artistiques : « Le Geste et la Parole : Art, Outil, Corps ».


Photo des Grandes Tables de la Friche © Caroline Dutrey
Friche la Belle de Mai – 41 rue Jobin 13003 Marseille
04 95 04 95 95

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Le retour des beaux jours signe la réouverture d’un de nos lieux préférés à Marseille : le toit-terrasse de la...

Parfois le vent tourne ; et une ville comme Marseille, qui faisait fuir sa jeunesse et ses artistes il n'y...
"Jeff Koons Mucem", le titre de la prochaine grande expo présentée au printemps au Mucem a le mérite d'être clair....

Le week-end des 19 et 20 juin, Marseille Expos se remet en jambes avec « Comme on se retrouve » un événement...

Synthés, machines et guitare. Des textes en français. Le multi instrumentiste, connu aussi sous le nom de Charles Sinz, vient...
Dans ce minuscule repaire de siroteurs, c’est la poésie du cocktail que l’on vient chercher, celui que l’on aime boire...
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Cachée derrière le kiosque du haut de la Canebière, voilà une adresse japonisante tout en bouillon, panko, miso et… audace,...
Retour en haut