Les amours d’Axelle

Axelle Monge travaille dans la production de projets artistiques et culturels. À Marseille-Provence 2013, au J1, à Radio Grenouille... Et vous l'avez peut-être déjà croisée à La Fonderie en 2010. Elle a lancé il y a quelques mois « Oeuvres culinaires originales », un collectif qui propose des événements culinaires, éphémères et artistiques dont les deux premiers avaient marqué les esprits ! En attendant le prochain, elle nous confie ses habitudes marseillaises et ses amours artistiques.

Axelle Monge travaille à Marseille depuis plus de dix ans dans la production de projets artistiques et culturels. Dans les coulisses de l’Atelier du Large au J1, des Quartiers Créatifs (dont le plus connu avait fait venir l’artiste JR à la Belle de Mai), à Radio Grenouille pour Sound Shift Culture on the Edge. Et vous l’avez peut-être déjà croisée à La Fonderie, une boutique-galerie place de l’Opéra dont elle était co-fondatrice en 2010. Depuis quelques mois, Axelle explore la création culinaire avec son nouveau collectif « Oeuvres culinaires originales ». Après « Qui au Protis » avec le fameux sushiman Chrsitian Qui et le « Dîner qui TABAS(se) » avec le graphiste-designer Tabas, on se demande ce que nous réservera le prochain rendez-vous ! En attendant, elle nous confie ses habitudes marseillaises et ses amours artistiques. On aime ! 

24h à Marseille, tu fais quoi ?
Je profite de la lumière de la ville, du lever jusqu’au coucher du soleil : un café à la criée après avoir reluqué l’arrivage du marché du poisson, je fais le fameux selfie (comme tous les badauds) dans le reflet de l’ombrière Norman Foster, j’adore son reflet unique. Puis déjeuner chez Roger (le spot coquillage 28 quai du Port 2e) pour des huitres et du vin blanc. Ensuite, je me balade et flâne dans le jardin des migrations du Fort Saint Jean (panorama exceptionnel sur la ville et la mer) et fais une sieste de bouquins à l’Odeur du temps.

Et pour finir en beauté, une pétanque, avec ma bande, sur le parvis du MuCEM, en soirée, avec en fond, les bateaux qui arrivent et partent.

Ta dernière découverte culinaire
Nombreuses !  Christian Qui (Sushi Qui – 31 rue Goudard 5e) me surprend toujours, Emmanuel Perrodin (Relais 50 – 20 Quai du Port 1e) et ses interprétations culinaires hors les murs, Pierre Gianetti et son grain de sel, quand Xavier Zapata met ses pieds dans le plat (Les pieds dans le plat – 2 rue Pastoret 6e), les burgers et douceurs de Sam Avedissian (9 Gran Rue 1e) et la succulente daube de poulpe de Sofood Sogood et ses articles férocement avisés.

Les trouvailles de ton marché
Un magret de canard séché, la spécialité de la charcuterie Grand Saint Antoine au marché des Capucins en plein coeur de Noailles, des produits de l’épicerie exotique de Tam-Ky (halles Delacroix) quand je ne craque pas sur ses news boeuf citronnelle, les légumes de l’épicerie paysanne et une bouteille de l’étonnante sélection de vins natures de Fred des Buvards.

Si tu devais adopter un chef
Nous serions une famille nombreuse !

Une virée arty
Voir l’expo de John Deneuve à la Galerie du 5e (à partir de samedi 16 mai) et je salue au passage Sugarcraft et son collectif Marseille Manhattan. Une virée à Lift pour découvrir les propositions artistiques de Youri Cayron et toute sa bande (Rivalan, Decamps, Fortino, Cavalière, Gattier…). Le travail entrepris d’Axelle Galtier sur le territoire de l’art et du public. Les pluri-disciplines des électrons libres de l’atelier Grosse Baltringue.

Et tous les (petits) lieux si singuliers et propres à la Marseille, d’initiation, de recherche, de diffusion, de forme plutôt alternatives, qui persistent, malgré le contexte, à proposer (liste non exhaustive…)

Une bonne habitude
Écouter les fabuleuse pépites de la library music de Pé Pé

Un créateur marseillais
Les créations délicates et élégantes de Lugdivine Dupré.

Ton bistrot
Le « bar de la place » de Lenche, mon quartier depuis 10 ans.

Pour danser
Chez les copines : U.Percut & Les demoiselles du Cinq, (et on peut même se restaurer bon, made home et fresh food dans les deux lieux !).

Avec les copains aux platines : le collectif Bordello – bordeloveWhy Am I Mr Pink?L’amateurSebastien brombergerPaul VirgoLa touche féminine des indisciplines ; Les fêtes privées de Kkbr et Cosi au Grand Domaine (avec Grosse Baltringue).

Tes festivals
Pour leurs formes « humaines » B-Sideles sorties de résidences musicales des studios de l’association L’A.M.I. et leur festival MIMILe Riam et les concerts en appartement du collectif Humeur Massacrante.

La sortie du dimanche soir
Un diner entre amis à la maison, surtout quand Yann L. ramène de magnifiques oursins et un beau poulpe de sa plongée matinale, avec la brigade des copains aux fourneaux…

Une terrasse au soleil
La mienne, au square Protis, dans le ciel, au bout du port.


Illustration : ©Vincent Sojic

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Ivresse, c’est cette cave à vins naturels très cool tenue par Nikolaj et Max. L’un s’occupe de vous aider à...

Mais où peut-on goûter la popote ensoleillée des jeunes talents de la foodosphère d’ici et d’ailleurs ? À Marseille et...
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...

Ivresse, c’est cette cave à vins naturels très cool tenue par Nikolaj et Max. L’un s’occupe de vous aider à...

Mais où peut-on goûter la popote ensoleillée des jeunes talents de la foodosphère d’ici et d’ailleurs ? À Marseille et...
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
Retour en haut