Le Gyptis ouvre ses portes

Le Gyptis ouvre ses portes le 1er octobre. Des fauteuils "Love", une super programmation, une façade d'enfer... On vous dit pourquoi y aller (même si la Friche ça peut faire un peu loin pour certains...)

Le Gyptis qui a tant fait parler de lui cet été avec la participation de JR et des Marseillais pour recouvrir sa façade, ouvre ses portes dans quelques jours. La programmation débutera le 1er octobre et l’inauguration publique suivra le 4 octobre. On vous dit pourquoi y aller (même si la Friche ça peut faire un peu loin pour certains…) : 

gyptis-19131. Cinéma un jour, cinéma toujours 
Si pour beaucoup d’entre nous le Gyptis était un théâtre, sachez qu’il y a une vingtaine d’années, c’était un cinéma de quartier. Pour preuve cette image de 1913 trouvée sur le site Brouettes et compagnie

2. Les femmes d’abord ! 
La première semaine sera consacrée aux femmes en partenariat avec Rencontre Films Femmes Méditerranée. Avec le beau film Le procès de Vivianne Amsalem de Ronit et Shlomi Elkabetz, dernier épisode de la trilogie sur l’histoire de leur famille, sur la lutte d’une femme pour son émancipation jouée par la célèbre actrice et réalisatrice israélienne Ronit Elkabetz.

3. Love etc.
Avec une salle de 170 places, des fauteuils confortables bleus (et pas rouge, histoire de changer un peu) on était déjà content (pas difficile mais content). Mais à la vue des fauteuils « Love » notre coeur s’est emballé ! Repérable grâce à leur couleur bleu ciel (joliment rétro), l’accoudoir central peut se relever pour laisser les amoureux se bécoter tranquille.

4. Après 4h de file d’attente et ton portrait par JR
Cet argument s’adresse à celles et ceux qui ont eu suffisamment de patience et de détermination pour se faire tirer le portrait dans la cabine de JR place Caffo les 4 et 5 sept. Un si bel effort mérite que vous veniez vérifier si votre visage est affiché sur la façade du Gyptis. Pour les autres, peut-être reconnaitriez-vous un pote, un voisin… ça peut être sympa hein ?

J_aurais_pu_etre_une_pute5. Mélange des genres
Du cinéma grand public, jeune public, du cinéma d’auteur, des cartes blanches, une rétrospective intégrale des films de Jacques Tati, des films d’animation japonais… La programmation confiée à Shellac est un bon mélange des genres. À venir aussi des thématiques bien sympathiques comme celle sur la comédie américaine « Judd Apatow & co » ou certainement plus sérieux (mais pourquoi pas) la thématique « Peinture et cinéma : Edward Hopper, Bruegel, Picasso… »

Vous trouverez d’autres bonnes raisons en lisant le programme complet (ci-dessous).
Bonne lecture :-)

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
Do you know la campagne Pastré ? Ce sont 112 hectares de nature entre la Pointe rouge et Marseilleveyre, aux...
“Prendre un caféˮ. Une expression si quotidienne et pourtant si complexe. Certaines adresses donnent à cette formule ses lettres de noblesse....
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
S’il y a bien un bistrot qui fait vibrer le boulevard Chave, c’est celui du numéro 139 ! Ici on...
Retour en haut