24h en Camargues : destination Far West à 1h de Marseille. Sainte Marie de la mer sunset

24h en Camargue, destination Wild West à 1h de Marseille

À 1h et quelques de Marseille, direction l'Ouest pour un changement de paysage radical. Avec une question posée : 24h en Camargue, on fait quoi?

Salin-de-Giraud, les Saintes Maries de la Mer, le Sambuc… Ces noms vous sont familiers mais sans connaître les bonnes adresses qui vont avec ? Pas de panique, avant de vous imaginer crinière au vent sur votre cheval blanc en train de battre les grands espaces camarguais en tenue de gardian, on vous suggère la lecture de ce mini guide. Où comment passer une journée, voire deux, en terre de l’Ouest, sans fausse note.

1. Direction Salin de Giraud et son Bar des Sports

Première étape pour passer dans un autre espace-temps : la traversée du Rhône sur le bac de Barcarin entre Port Saint-Louis-du-Rhône et Salin de Giraud. Une avancée calme d’une rive à l’autre qui, en dix minutes, amorce le changement de rythme et annonce le dépaysement.

La deuxième étape suggérée ici n’est pas seulement obligatoire, elle est initiatique. Il s’agit de votre arrivée au Bar des Sports de Salin de Giraud, tout droit en sortant du bac. Soyez prêts à débarquer dans une ambiance de no man’s land qui résiste à quasi toute épreuve – à noter quand même une légère affluence les dimanches midis et les jours de paëlla qui mobilise les habitués du coin. Mais, vu la taille du bar, pas de risque de se marcher sur les pieds sauf peut-être si vous restez faire une partie de baby-foot après quelques pastis bien tassés.

2. Les adresses pour une vraie pause déjeuner

Généralement, après un apéro au Bar des Sports, on a envie de bien déjeuner. Deux options sont recommandées si vous avez le temps de réserver.

Option 1: goûter la cuisine traditionnelle camarguaise dans un établissement typique des alentours. On vous conseille deux valeurs sûres détaillées plus bas: Chez Bob – une institution pour les amateurs de flamenco ; ou au Mas St Bernard – ambiance plus calme mais tout aussi appréciée des locaux.

Option 2: goûter la cuisine de potager, plus étoilée que typique, du chef Armand Arnal à La Chassagnette. Mais il se peut que ce soit la seule adresse de ce guide dont vous aviez déjà entendu parler.

Ou bien, 3e option : démarrer une pétanque devant le Bar des Sports et advienne que pourra ! (Vous nous raconterez…) Ici, on préfère se concentrer sur deux institutions camarguaises : Chez Bob et le Mas St Bertrand.

– Chez Bob : l’âme gipsy de la Camargue

Précision importante: un déjeuner Chez Bob dure, en général, la moitié de la journée. Vous voilà prévenus, ensuite vous devez impérativement réserver et vous assurez qu’il y a bien un concert ce-jour-là (en général, les vendredis, samedis et dimanches). Sinon, vous raterez ce qui fait la réputation de la maison : le live endiablé de flamenco à la fin du repas.
Chez Bob, on y va pour Jean-Guy et Josy qui ont un sens de l’accueil illimité, pour un déjeuner coller les uns aux autres en 4 temps (anchoïade, grillades au feu de bois, poutargue etc.), pour l’incroyable collection d’affiches suspendues au plafond, et bien sûr, pour le concert sur une scène sans fioriture qui semble improvisée. Mais ne vous y trompez pas, le show est bien rodé. Ici, on vit pour le flamenco gitan et les musiciens – souvent fils et petits-fils des Gipsy King – font partie de la famille. Vous sortirez de table plus que rassasié et piqué vous aussi par le fameux duende.

Chez Bob, Mas Petit Antonelle, route du Sambuc, 13200 Arles.

– Dimanche midi au Mas Saint-Bertrand

Le Mas St Bertrand est un lieu à la fois chambre d’hôtes, restaurant et atelier d’artistes ouvert à partir de mi-mars. L’ambiance est y particulière, douce et familiale, et sans chichi. Le restaurant ouvre tous les midis excepté le mercredi (et jamais le soir). Le dimanche et les jours fériés, c’est menu spécial poissons grillés à la plancha dans le grand jardin. On aime tout dans cette proposition. La décontraction, la beauté un peu à l’arrache du lieu et l’idée du rendez-vous poisson grillé.

Mas St Bertrand – D36C, 13129 Salin de Giraud.

3. Prendre l’air sur une des grandes plages de sable de Camargue

Après le déjeuner, une promenade digestive sur une des magnifiques plages camarguaises s’impose.
La plus facile d’accès est celle de Piémanson. Beauduc est plus proche des Saintes Marie de la Mer mais l’accès n’est pas adapté à tous les véhicules. Dans les deux cas, ce sont des plages de sable immenses et sauvages, sans commerce alentour et la réglementation y est stricte. Renseignez-vous avant de foncer sur la plage (sur ce site par exemple).

24h en Camargues : destination Far West à 1h de Marseille. Sainte Marie de la mer sunset
plage camargue

Autre choix possible : aller directement aux Saintes Maries de la Mer pour avoir la plage et l’ambiance village en même temps.

4. Les Saintes Maries de la Mer

La capitale de la Camargue – les Saintes Maries de la Mer – se trouve à une demi-heure de Salin de Giraud, et donc à 1h30 de Marseille. C’est certainement le village le plus animé du coin, avec une identité culturelle très forte. Un décor soigné fait de maisons blanches, de cabanes de gardians avec leur toit en roseau et de quelques commerces et restaurants autour de l’église.

Pour manger des plats typiques de la mer sans mettre les petits plats dans les grands, faites un arrêt chez O Pica Pica face aux arènes. Ensuite, balade sur la plage ou dans le village pour faire du shopping camarguais dans la boutique du Gardian. Une boutique pour puristes dont le sourcing minutieux va de l’équipement traditionnel de gardian à des versions moins locales mais tout aussi désirables comme la couverture Pendleton ou l’extrême rareté d’une ceinture mexicaine brodée à la main.


O Pica Pica – 16-18 Av. Van Gogh, 13460 Saintes-Maries-de-la-Mer.
Le Gardian – 9, rue Victor Hugo, 13460 Saintes-Maries-de-la-Mer.

5. Trois hôtels pour jouer les prolongations :

Hôtel Cacharel aux Saintes Maries de la Mer
Hôtel Présent à Arles
Les Cabanettes à Arles

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Après avoir habité et voyagé dans les 4 coins du monde, c’est à Arles que l’intrépide Marie Gatti a choisi...
Elodie Liénard a quitté Paris en 2009 pour s’installer à Marseille. Journaliste, correspondante pour le magazine ELLE et freelance en...
Longtemps, le monde de la mie et des miettes à Marseille fut tristoune, saupoudré de levure chimique et peuplé de...
Quand on salive un apéro viandard arrosé de vins bien faits, c’est le nom de Carnage qui nous revient sans...
Si Marseille était une couleur, ce serait le jaune. Couleur soleil, couleur chaine en or qui brille. Vendredi 19 avril,...
Synthés, machines et guitare. Des textes en français. Le multi instrumentiste, connu aussi sous le nom de Charles Sinz, vient...
Retour en haut