Abstraxion, entre ombre et lumière

Après avoir travaillé avec les pointures de l’électro underground, c'est à Malmousque que Harold Boué alias Abstraxion a choisi d'installer son studio, inspiré plus que jamais par le soleil marseillais. Un label Biologics Records fondé à 20 ans et un premier album quelques années plus tard, le jeune producteur s'apprête à dévoiler son nouvel EP Origami.

Après avoir vécu des années à Londres, côtoyé les pointures new yorkaises Justin Miller du label Have A Killer Time et Nicolas Jaar de Other People, c’est à Malmousque que Harold Boué alias Abstraxion a choisi d’installer son studio, inspiré plus que jamais par le soleil marseillais. Ce jeune producteur, qui a lancé son propre label Biologics Records à 20 ans et sorti son premier album de musique électronique Break of Lights quelques années plus tard, s’apprête à dévoiler Origami, nouvel EP produit en collaboration avec le danois Kasper Bjørke. Il sera sur scène à Marseille vendredi soir avec ses invités Axel Boman et Massimilano Pagliara à l’occasion de la prochaine soirée LAB au Cabaret Aléatoire, l’occasion rêvée de découvrir ses habitudes marseillaises. 

24h à Marseille, tu fais quoi ?
À priori un mélange de tout ce que j’aime faire à Marseille, entre mon studio d’enregistrement à Malmousque où je passe de nombreuses heures entouré de machines, un break au calme aux heures creuses sur les rochers à côté. Du sport : le tennis, et sortir dans mon quartier entre la Plaine et le Cours Julien.

La valeur sûre
Le restaurant corse Le Cercle Rouge rue Adolphe Thiers, particulièrement en été pour profiter de la cour ombragée.

Ton disquaire
Je commande plus souvent en ligne, Rough Trade, Phonica, Decks

Ton quartier 
Plutôt deux quartiers : le Cours Julien, la Plaine et Malmousque.

Une bonne habitude
Faire du yoga à l’Academie de Hatha Yoga

Boire un verre
Les Buvards au 34 Grand Rue entre le Panier et la rue de la République. Parce que c’est un endroit qui reste ouvert tard avec une bonne sélection de vin et où l’on mange bien.

Pour danser
Au Club Cabaret !

Une virée arty
À la Friche La Belle de Mai et au FRAC, des lieux qui me surprennent à chaque fois !

Une escapade
Une virée bio à Correns un petit village dans le Var.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Quelques jours suffisent pour prendre la température de Palerme. La ville est petite, les marchés sont denses, les rideaux flottent...
Séjourner dans une maison d'art : le Pavillon Southway, lieu d'exposition, résidences d'artistes et chambre d'hôtes à Marseille ouvert par...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
On ne vous apprend rien : Marseille en hiver, c’est quand même moins fun. Ok, le thermomètre affiche +15 degrés...
Puisque pendant les vacances, Cosquer Méditerranée, la réplique de la grotte Cosquer est ouverte tous les jours, nous avons eu...
Plongeon imminent dans la virtuosité d'Alexandre Kantorow au Grand Théâtre de Provence. Jeudi 29 février, le pianiste prodige sera accompagné...
Dʼaucuns pensent que lʼébullition du 6eme réside dans le Cours Julien. On leur répondra que les adresses de qualité sʼétalent...
On ne vous apprend rien : Marseille en hiver, c’est quand même moins fun. Ok, le thermomètre affiche +15 degrés...
Puisque pendant les vacances, Cosquer Méditerranée, la réplique de la grotte Cosquer est ouverte tous les jours, nous avons eu...
Retour en haut