Vous passez un bon été à Marseille si…

Petit rituel obligatoire du mois de juillet, alors que vous faites râler tous vos amis parisiens et que vous attendez le mois d’août pour déserter la ville, prenez le temps de vous posez la bonne question : Passez-vous un bon été à Marseille ? 
Voici les 10 signes qui ne trompent pas !

1. Votre compte Instagram prend 10 followers à chaque photo du Vallon des Auffes que vous postez

2. Vous trouvez normal de vous assoir par terre pour prendre l’apéro en terrasse

3. Même en micro-short en jean

4. Vos amis parisiens connaissent le nom des rooftops marseillais et trainent plus que vous à Noailles (idéal oblige)

5. Vous n’avez raté aucun apéritif « Les Marseillaises » du mois de juillet ;-)

6. Vous avez tranquillement testé tous les cocktails et les plats de chez Gaspard 

7. De toutes façons, avec tous ces cours de yoga en plein air, vous n’avez plus besoin de faire un régime

7. Vous avez compris que Sushi Qui officiait sur le bateau de Erre 1930 pour l’été

9. Que la boutique Jogging ne vendait pas de survêt’

10. Et que vous ne ferez pas de longueurs dans la nouvelle Piscine de Florent Manaudou

 

 


Crédit photo : Instagram ©Dadamgalinette

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Nichée en contrebas du parc Longchamp, la boulangerie Boni a délivré les habitants des 5 Avenues de la baguette industrielle....
Petite remontée dans le temps pour une grande descente sous-marine avec Matthieu Mas qui nous raconte l'improbable histoire du téléscaphe,...
Elle a rejoint l'équipe des Théâtres en 2008, et depuis, Marie-Julie Amblard accompagne les artistes, reçoit les publics, coordonne les...
Synthés, machines et guitare. Des textes en français. Le multi instrumentiste, connu aussi sous le nom de Charles Sinz, vient...
Dans ce minuscule repaire de siroteurs, c’est la poésie du cocktail que l’on vient chercher, celui que l’on aime boire...
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Cachée derrière le kiosque du haut de la Canebière, voilà une adresse japonisante tout en bouillon, panko, miso et… audace,...
Retour en haut