Carnet d’adresses : Hyères avec Magalie Guérin

Ceci est un irrésistible carnet d'adresses. Parce que les beaux jours s'installant, une virée sur les rives varoises de la Méditerranée sonne comme une parfaite introduction à l'été, nous avons demandé à Magalie Guérin – directrice adjointe à la villa Noailles – ses bonnes adresses à Hyères. Entre balades en bord de mer, trésors historiques, bonnes tables, hôtels et marchés... Plus qu'un carnet d'adresses, elle livre ici l'âme de sa ville.

Magalie Guérin est une enfant du pays hyérois, élevée sur les bords de mer parsemés de palmiers et de pins parasols. En plus de connaitre la région comme sa poche, elle œuvre depuis 17 ans, avec autant de naturel que de précision, à faire de la villa Noailles un lieu prescripteur de talents qui, en adressant sa programmation à tous les publics, assume son rôle de catalyseur dans une ville devenue destination culturelle.

À quelques semaines de la 18e édition du festival Design Parade, Magalie nous livre un carnet d’adresses certainement bien rempli, à l’image de ce qu’elle connait et aime de sa ville – pour passer quelques jours, voire une éternité à Hyères.

À visiter

– Villa Noailles et parc Saint-Bernard, centre d’art contemporain d’intérêt national

Je ne suis pas objective évidemment mais tout le bien que je peux dire de ce lieu magique est mérité au-delà des frontières ! 
Tour d’abord, ce château moderne est le premier engagement du couple Marie-Laure et Charles de Noailles en tant que mécènes. Ils se marient en février 1923, la mère du marié leur offre le terrain et ils décident tout de suite d’y faire construire un bâtiment comme il n’en existe pas encore. C’est aussi la première construction du jeune architecte Robert Mallet-Stevens, et chaque pièce accueille une fonction spécifique : la chambre des fleurs qui sert à la création de bouquets, la piscine intérieure immense, le salon de lecture dont la façade de verre disparait dans le sol pour qu’on glisse d’un pas sur la terrasse… Il y a de la magie dans tout.
Et que dire des âmes qui l’ont habitée et qui nous guident toujours aujourd’hui ! Man Ray, Christian Bérard, les frères Giacometti, Dora Maar, Francis Poulenc, Valentine et Jean Hugo, Jean Cocteau… Toute l’histoire des arts du XXe siècle s’y croise pour une journée, une soirée ou un festival.
Aujourd’hui, les avant-gardes s’y rendent aussi pour des festivals et des résidences. La programmation est à lire sur le site de la villa Noailles.

– Collégiale Saint-Paul, centre-ville

Cette église du 12e siècle me fascine depuis que je suis petite, on s’y sent humble et reconnaissant. Elle est massive et surgit de la colline en haut de la ville, un des plus beaux panoramas d’Hyères. Un immense crucifix en fer forgé est posé sur un rocher juste à côté, il ressemble à une couronne d’épines. Mon grand-père organisait des balètis caritatifs après-guerre sur la place devant.
À l’intérieur, on peut voir des centaines d’ex-voto en remerciement des Hyérois pour des petits miracles accordés durant des siècles.

– Chapelle Notre Dame de consolation, Costebelle

Un bijou moderne au sommet de la colline de Costebelle au milieu de la pinède. Reconstruite après les bombardements par l’architecte Raymond Vaillant, elle est classée patrimoine XXe. Sa façade sud est un immense vitrail qui retrace l’histoire de la ville et projette des rayons multicolores.
Ma mémé m’y achetait toujours une petite bague à l’effigie de la Vierge.

– La plage Port Hélène, L’Almanarre

Ma famille habite à côté, j’y ai appris à nager, j’y passe le maximum d’heures possible tellement c’est beau. J’adore cet endroit intimiste, avec la pinède au dessus, la plage des enfants de l’hôpital San Salvadour, les rochers rouges, la vue sur la Madrague.

– La Pointe des Chevaliers et escampo Barriou, presqu’île de Giens

Hiver comme été, j’aime marcher le long de la côte sur le sentier du littoral. On peut facilement faire tout le tour depuis le Nord vers l’Ouest et le Sud, avec la mer qui scintille et des petites grottes turquoises cachées un peu partout. Les ruines de l’ancien phare à bain d’huile donnent un aspect romanesque entre La Vénus d’Ille de Mérimée et Lullaby de Le Clézio.

– Le Parc Sainte-Claire, colline du château

Juste à côté de la villa Noailles, un parc fleuri avec une rocaille magnifique. En haut du jardin se trouve la tombe d’Olivier Voutier (découvreur de la Vénus de Milo) et une tour médiévale avec un point de vue impressionnant sur la ville.

– Le domaine naturiste Héliopolis, île du Levant

La nature y est resplendissante car peu de visiteurs humains s’y rendent, effrayés par le naturisme. C’est pourtant une île au passé riche, tantôt repère de pirates, tantôt point militaire stratégique. Elle fait partie des 3 îles d’Or d’Hyères, célébrées depuis l’antiquité sous le nom des Στοιχάδας (Stoechades).

Où dormir et manger ?

– Hôtel Lilou, centre-ville

Grande joie début 2024 que de fêter l’ouverture d’un nouvel hôtel, qui plus est aménagé par Kim Haddou et Florent Dufourcq (lauréats Design Parade Toulon). Ce lieu magique est né grâce à David Pirone à qui on doit Le Marais et l’hôtel Reine Jane à L’Ayguade. Mon boss Jean-Pierre Blanc y a invité de jeunes artistes pour des créations inédites. La cuisine du chef Emmanuel Perrodin est délicate et comme tous les détails de cet établissement, est un hommage poétique à toutes les facettes de la Méditerranée.

Hôtel Lilou © Ludovic Balay
– Lido Beach, plage des Pesquiers

Le sourire immense de Patricia Dias et les pieds dans le sable, c’est un rêve. L’hôtel est parenthèse hors du temps, objets chinés et chéris du sol au plafond. On y vit pieds nus, entre baignade et farniente. La cuisine de Philippe est généreuse, saveurs provençales et marines.

Hôtel Lido Beach © Le bon-jour

> Hôtel et Restaurant Lido Beach

– L’hôtel Reine Jane, l’Ayguade

Architecture modeste d’après-guerre, décor de Pierrot le Fou de Godard, l’hôtel se situe sur un tout petit port. David Pirone, avec la complicité de Jean-Pierre Blanc, a commandé l’aménagement des 14 chambres à 14 designers différents (Sempé, Azambourg, Fastrez, Odd Matter, Lavabre…). On y déguste des cocktails au coucher du soleil sur rooftop en été, et au coin de la cheminée en hiver.

> Hôtel Restaurant Bar La Reine Jane

– Le Provençal, presqu’île de Giens

Établissement mythique de la famille Michel-Piffet ! Le plus beau spot de Giens qui régale depuis le village (brasserie, villa Barret, restaurant gastronomique La Rascasse) jusqu’à la piscine d’eau de mer sur le sentier du littoral, en passant par la pinède (bar du soleil, barbecue, terrain de tennis). Les frères Benjamin et Damien Piffet dirigent l’ensemble, on se connait depuis l’école et c’est beau de voir que nous animons notre ville avec ambition.
Ils ont également ouvert le Guillaume Tell en centre-ville, bon et beau du petit-déjeuner au dîner.

> Hôtel Restaurant et Résidences Le Provençal

– Chez Lulu, centre-ville

Des bonnes pâtes, une belle déco et une épicerie arrivée tout droit d’Italie. Jean-Étienne et Lulu gardent un œil sur l’assiette pour être sûrs qu’on a assez mangé, qu’on va bien. C’est pour moi une cantine dans une atmosphère bienveillante qui autorise à la décontraction en plein centre-ville.

> Restaurant italien Chez Lulu

– Sachi, centre-ville

J’adore ce mini restaurant japonais avec des plats cuisinés typiques dont je ne goûte pas la moitié car je suis végétarienne ; ) On a le choix du tatami ou de la table à l’occidentale pour manger des tofus d’exception en buvant du thé grillé.

> Restaurant japonais Sachi

Pour faire des emplettes

Beaucoup de boutiques se sont ouvertes ces dernières années dans la ville et ça fait plaisir !
Pour Vous (concept store design) et Racine (plantes et pots) sont côte à côte, tenus par deux amis trentenaires, précis et inspirés. 
Juste en face, la librairie des Palmiers est désormais tenue par Charlemagne mais a su garder l’esprit de son ancien propriétaire, Monsieur Zeitoun, avec ses bibliothèques et plafond en lambris de bois sombre vernis. C’est la boutique où j’avais un compte ouvert par ma mère, j’y passe toujours beaucoup de temps.

Vue sur l’atelier, une dinguerie ! Le jeune couple Rosso accueille dans un parfum de chocolat envoûtant. Tout est bon et fait sur place. Dès les beaux jours on y mange des glaces, je vous conseille le parfum fleur d’oranger-dattes-pistaches.

Fromage & Compagnie, le meilleur fromager de la ville ! C’est mon ami, Éric Maurin, mais c’est le meilleur parce qu’il sélectionne des produits fantastiques dont des petites brousses de brebis de Sillans-la-Cascade.
Juste en dessous, les meilleures olives, tapenade, anchoïade et fruits séchés, c’est Virginie chez Côté Sud.

Le Parcours des arts, une constellation d’artisans et de créateurs dans le centre-ville piéton. Initié par la ville il y a plusieurs années, c’est une mine de découvertes, de rencontres, le tout à des prix très raisonnables. Il faut s’y rendre pour sa déco, les cadeaux, la garde-robe… tout !

Le marché paysan, samedi et mardi matins en centre-ville, c’est une tradition et un plaisir. Les maraîchers et les horticulteurs d’Hyères vendent directement leurs produits. C’est frais, de qualité, moins cher qu’au supermarché (s’il fallait un argument supplémentaire).

Retrouvez notre interview-vidéo de Magalie Guérin pendant la dernière édition du festival international de mode, de photographie et d’accessoires à Hyères 2023.
Site internet de la Villa Noailles
Instagram de Magalie Guérin

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Aquabulles, Aquaspace, Galathée, SeaOrbiter, derrière ces noms de science-fiction il y a l'architecture aquatique et sub-aquatique de Jacques Rougerie à...

Ceci est notre album souvenir du 38e Festival international de mode, de photographie et accessoires à Hyères du 12 au...

En plein festival international de mode, de photographie et d'accessoires à Hyères, Magalie Guérin – directrice adjointe à la Villa...
Après avoir habité et voyagé dans les 4 coins du monde, c’est à Arles que l’intrépide Marie Gatti a choisi...
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
S’il y a bien un bistrot qui fait vibrer le boulevard Chave, c’est celui du numéro 139 ! Ici on...
Retour en haut