Paradis naturistes au Mucem

Le Mucem est décidément le lieu de l’audace. À une époque où les jeunes hommes portent des boxers sous leurs shorts de bain, où seules les femmes de plus de 60 ans pratiquent encore le monokini sur la plage, le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée dresse le portrait d’une communauté d’irréductibles rebelles : les naturistes. Dans une scénographie conçue par l’agence Trafik et un commissariat partagé avec la Villa Noailles, l’exposition « Paradis naturistes » réunit 600 photographies, films, revues, objets quotidiens, peintures, dessins, livres, estampes et sculptures. De la nudité, mais pas de pornographie. Le Mucem, c’est pas le Cap d’Agde, alors bye bye les coquins et les voyeurs. L’objectif est de permettre aux 7 à 77 ans de découvrir la joyeuse aventure de la liberté naturiste.

Pierre Audebert, Île du Levant, 1935. Collection Éliane Schoeffert‑ Audebert. © Archives Pierre Audebert

Ôter ses vêtements et s’offrir au regard de la nature, c’est une façon de se séparer d’un quotidien aux codes et contraintes pesantes. Mais le naturisme ne se résume pas à une absence totale de vêtements. Si l’on remonte le fil de l’histoire, les premiers naturistes au XIXe siècle et jusque l’entre-deux guerre en Allemagne et Suisse principalement, avaient une vision très hygiéniste de ce mode de vie : il ne s’agissait pas de bronzer un max sans marque, mais de vivre en harmonie avec les éléments, fortifier son organisme par la pratique du sport, d’un régime végétarien sans alcool et du soin par les plantes. Une pratique plus hédoniste se développe ensuite et associe irrémédiablement naturisme et soleil : c’est une revendication de liberté, voire de la libération, le plaisir du bronzage, l’abolition des barrières sociales, la joie de faire communauté…

Hugo Höppener, dit Fidus, Lichtgebet [Prière à la lumière], vers 1900. Stiftung, Die neue Zeit, Suisse © AKG-images

Le corps nu dans l’espace public ne rencontre pas la même perception selon les cultures en Europe : pour les européens du nord, le naturisme se pratique naturellement en famille et ne revêt pas la même connotation que pour les latins. Différence de religion ou de mode de vie, il est un fait que chez les latins et autour de la Méditerranée, la nudité est perçue comme de l’exhibitionnisme ou dénote une sexualité déviante. Après des siècles de lutte contre les dogmes religieux, cette réprobation porte le sceau du retour en grâce de la pudeur, enfin surtout de la pudibonderie.

Laurent Sola, série « Nudistes au Cap d’Agde », juin 1982
© Laurent Sola / Gamma-Rapho

Comme l’indique la co-commissaire de l’exposition Amélie Lavin, « Notre objectif est justement de déconstruire les idées reçues et stéréotypes sur le naturisme, qui est d’abord une philosophie de vie, une pratique familiale réunissant des gens de tous âges et de tous milieux, qui cherchent à vivre avec simplicité au contact de la nature. La question de la sexualité n’est pas plus centrale dans les milieux naturistes qu’ailleurs – sauf à Agde, où certaines communautés libertines se sont développées autour de lieux hypersexualisés.». Il n’y a pas un naturisme : il y a autant de naturismes que de façons d’être.
 
Vous n’êtes pas à l’abri de vouloir vous déshabiller intégralement à la sortie avant de vous précipiter dans la Méditerranée ou de retourner au musée pour une des visites naturistes prévues cet été !

Des visites naturistes au programme

Le naturisme s’invite au Mucem et se visite dans le plus simple appareil dès le 16 juillet et jusqu’en décembre 2024 en collaboration avec l’association naturiste phocéenne, PPNP et la région PACA Corse.

Paradis naturistes
Mucem J4
Du mercredi 3 juillet 2024 au lundi 9 décembre 2024

Commissaires d’exposition : Bernard Andrieu, philosophe, professeur au sein de l’Institut des sciences du sport et de la santé de Paris, université Paris Cité, Jean-Pierre Blanc et son équipe de la direction artistique de la Villa Noailles, Amélie Lavin, conservatrice en chef au Mucem, responsable du pôle Corps, apparences, sexualités et David Lorenté, ingénieur des systèmes et techniques audiovisuels et multimédia à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.


Bonus Track Brigitte Bardot : Nue au soleil

On ne peut pas
Comme ça se promener dans la rue
On ne peut pas
Même si l’on voulait vivre nu
Et pourtant sans être impudique au fond
J’avoue franchement
Que c’est grisant
Nue au soleil
Complètement
Nue au soleil
Complètement… *

Paroles de Jean Fredenucci/ Jean Schmitt © Warner Chappell Music France

Bonus Track Carlos : Tout nu et tout bronzé

Tout nu et tout bronzé
On est bien, on est beau
Quand revient l’été
Tout nu et tout bronzé
Au soleil, sur le sable ou sur les galets
Tout nu et tout bronzé
Depuis la mer du Nord
Jusqu’aux Pyrénées
Tout nu et tout bronzé
On prend le temps de rêver

Paroles de Jacqueline Jaugey / Jean Orieux© Premiere Music Group

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Vous aimez les Goudes, le poisson grillé, la déco soignée et la cuisine raffinée ? Vous aimerez la Marine des...
Ciné plein air, dj set et sunset, nuit blanche et scène flottante... On a sélectionné pour vous les meilleures soirées...
Comme toutes les inventions culinaires italiennes, l'affogato est redoutable d'efficacité. Chaud et glacé, nerveux et sucré, classique ou pimpé... On...
On vous donne trois mots clés qui devraient faire briller vos pupilles: fort Saint-Jean, dancefloor et ciné plein air. Ou...
Vous aimez les Goudes, le poisson grillé, la déco soignée et la cuisine raffinée ? Vous aimerez la Marine des...
Ciné plein air, dj set et sunset, nuit blanche et scène flottante... On a sélectionné pour vous les meilleures soirées...
Comme toutes les inventions culinaires italiennes, l'affogato est redoutable d'efficacité. Chaud et glacé, nerveux et sucré, classique ou pimpé... On...
On vous donne trois mots clés qui devraient faire briller vos pupilles: fort Saint-Jean, dancefloor et ciné plein air. Ou...
Retour en haut