La Bad Attitude de This is Clémence

Rouge à lèvres, vernis assorti et blouson cousu main, This is Clémence est une jeune femme au caractère bien trempé. La belle rebelle de la scène marseillaise – qui peut se targuer de rejoindre Nasser ou Oh ! Tiger Mountain dans la même catégorie – se livre à une interview sous mauvaise influence. Attention les yeux !

Rouge à lèvres, vernis assorti et blouson cousu main, This is Clémence est une jeune femme au caractère bien trempé. En témoigne le nom de son premier single, Bad Attitude, qui combine des paroles insolentes et des riffs de guitares acérés. Mais à 25 ans, Clémence est aussi une passionnée, une artiste complète, multi-instrumentiste et auteur de ses propres compositions. Alors qu’elle dévoilera bientôt le clip de son premier titre, et avant l’apéro qui lui sera consacré mercredi à Kulte Rive Droite, la belle rebelle de la scène marseillaise – qui peut se targuer de rejoindre Nasser ou Oh ! Tiger Mountain dans la même catégorie – se livre à une interview sous mauvaise influence. Attention les yeux !

Pour toi, c’est quoi la « bad attitude »?
Déjà, tu ne peux pas avoir la bad attitude si tu te prends trop au sérieux. Ce n’est pas quelque chose que l’on fait, mais plutôt quelque chose qu’on ne fait pas. C’est arrêter d’essayer de se conformer aux attentes des autres, peu importe ce qu’ils vont penser de toi.

Si la bad attitude était un personnage fictif ou réel, ce serait qui ?
Un savant mélange entre Ferris Bueller et Rihanna.

Si la bad attitude était un vêtement, ce serait quoi et pourquoi ?
Une banane. Pas le fruit, le petit sac dégueulasse. Parce que même si, en dépit du bon sens, t’as envie de porter une banane, rien ne devrait t’empêcher de porter une banane.

Tes modèles en terme de bad attitude ?
Les ados, parce qu’on ne les laisse jamais tranquilles.

Un moment / une anecdote où tu as été un exemple de bad attitude ?
Pas vraiment un acte, mais plutôt un moment oui, celui où on se rend compte qu’on nous force à agir en compétition —avec les autres ou avec soi-même— mais qu’on n’est absolument pas obligé de se plier à cette pensée unique. C’est pour cette raison que dans Bad Attitude, je dis « je vous laisse tous être des rois, moi je préfère être un fou » («You can all be Kings, I’d rather be a fool»).

Essaies d’imaginer des exemples de bad attitude…
… au resto ?  Commander un menu enfant passé l’âge de 12 ans, par exemple, c’est pas mal.
… au boulot ? Au boulot c’est plus compliqué pour les gens de ma génération, puisqu’on a déjà tellement de mal à en trouver un… mais ça j’en parle dans une autre chanson qui n’est pas encore sortie et qui s’appelle Can’t Find A Job.
… à un mariage ? Venir en pyjama à ton propre mariage, comme Kurt Cobain et Courtney Love, c’est imbattable.

Un titre, hormis le tien, qui résume cette « bad attitude » ?
Easy. Il y a Bad Reputation de Joan Jett. Et tout ce qu’a fait et continue de faire quelqu’un comme M.I.A., par exemple. En fait, dès qu’une meuf fait de la musique sans chercher à ressembler aux formats pré-existants c’est toujours de la bad attitude. Mais c’est aussi une affaire de musique, une approche. A chaque fois que Bowie hurle à la mort sur des instrus super raffinées, comme dans Heroes ou dans tout l’album Scary Monsters, c’est le sommet.

Un groupe de musique ?
Les Frères Jacques, indubitablement.

Avoir la bad attitude, est-ce forcément être rock n roll ?
Vu le nombre d’artistes qui se disent aujourd’hui rock’n’roll sans avoir la moindre attitude, je pense qu’en 2017 on peut officiellement séparer les deux notions.

Un mot qui résume la notion de « bad attitude » ?
Je pourrais chercher un synonyme de l’insolence, mais on m’a dit qu’il fallait être cohérente dans les interviews donc je vais répondre « banane ».

Crédit photo à la une : ©Julie Lagier pendant le tournage du clip Bad Attitude

> Liens
This Is Clémence sur les réseaux sociaux :
Sur Facebook
Sur Instagram
Sur Twitter

Écouter Bad Attitude sur :
Apple Music
Spotify
Deezer
Soundcloud


Madmoiselle Julie
Journaliste, DJette avec Girls on the rocks, fondatrice de Disco & Tacos, mélomane et très curieuse avant tout, Julie a fondé en 2008 le webzine Madmoiselle Julie, sur les tendances sous toutes leurs formes, de la mode à la musique en passant par la gastronomie.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
Do you know la campagne Pastré ? Ce sont 112 hectares de nature entre la Pointe rouge et Marseilleveyre, aux...
“Prendre un caféˮ. Une expression si quotidienne et pourtant si complexe. Certaines adresses donnent à cette formule ses lettres de noblesse....
Longtemps, le monde de la mie et des miettes à Marseille fut tristoune, saupoudré de levure chimique et peuplé de...
Vous connaissez les smash burgers ? Ces hamburgers qui, si on n'en croit la traduction littérale, nous mettent une bonne...
Du printemps 2024 à l’automne 2026, le bateau-musée de la Fondation Art Explora voyagera dans 15 pays en Méditerranée. Prochaine...
L’aventurier-ère qui sommeille en vous frissonne à l’idée de découvrir de nouveaux lieux cachés à Marseille. Un bar, une galerie,...
S’il y a bien un bistrot qui fait vibrer le boulevard Chave, c’est celui du numéro 139 ! Ici on...
Retour en haut