Nathalie Du Pasquier au Studio Fotokino

La Française qui a bouleversé le design des années 80 s’expose à Marseille. Du 12 septembre au 25 octobre, le Studio Fotokino propose « Construction », une exposition monographique de Nathalie Du Pasquier. À ne rater sous aucun prétexte. 

La rentrée 2015 démarre fort au Studio Fotokino avec une exposition de Nathalie Du Pasquier qui vaut le détour. L’occasion de rendre ses titres de noblesse aux plus beaux motifs eighties que l’on connaisse. 

Installée à Milan en 1979, Nathalie Du Pasquier devient membre du groupe Memphis qui bouleversa l’esthétique des années 80 à grands renforts de couleurs vives, de formes géométriques et de motifs imprimés aux côtés d’Ettore Sottsass. Durant ces années, elle dessine de nombreux textiles, tapis, motifs, objets et meubles, et lorsque le groupe se dissout en 1987, elle redonne à la peinture une place centrale dans son travail.

Dans l’exposition monographique « Construction », l’art de Nathalie Du Pasquier fait d’assemblages de formes ou d’objets, en peinture, sur papier, sur textile ou en volume, se retrouve sur les murs du Studio Fotokino.

Depuis quelques années, les motifs qu’elle avait créé dans sa jeunesse ont refait surface sur une collection d’American Apparel et sur une série d’objets dont les coussins en vente à Marseille chez Atelier 159.


Construction – Exposition monographique de Nathalie Du Pasquier
12 septembre – 25 octobre au Studio Fotokino
Vernissage samedi 12 septembre 2015 à 11h – Exposition du mercredi au dimanche de 14h à 18h30.
Les visiteurs du dimanche : le 13 septembre à 11h30
Comme pour chaque exposition, enfants et adultes sont invités à suivre une visite informelle commentée par l’artiste, accompagnée d’un cappuccino.

 

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Nichée en contrebas du parc Longchamp, la boulangerie Boni a délivré les habitants des 5 Avenues de la baguette industrielle....
Aquabulles, Aquaspace, Galathée, SeaOrbiter, derrière ces noms de science-fiction il y a l'architecture aquatique et sub-aquatique de Jacques Rougerie à...
Petite remontée dans le temps pour une grande descente sous-marine avec Matthieu Mas qui nous raconte l'improbable histoire du téléscaphe,...
Synthés, machines et guitare. Des textes en français. Le multi instrumentiste, connu aussi sous le nom de Charles Sinz, vient...
Dans ce minuscule repaire de siroteurs, c’est la poésie du cocktail que l’on vient chercher, celui que l’on aime boire...
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Cachée derrière le kiosque du haut de la Canebière, voilà une adresse japonisante tout en bouillon, panko, miso et… audace,...
Retour en haut