Andrea Flores, cheffe du restaurant BAM (Bar à Manger) dans le Panier

BAM, la vraie bonne cantine d’Andrea Flores dans le Panier

Andrea Flores est franco-brésilienne. Dans les années 2000, elle quitte Rio de Janeiro et son poste de journaliste pour s’installer en France. Après 10 ans dans l’agro-alimentaire, elle plaque tout pour faire une formation à l’Institut Paul Bocuse et ouvrir son restaurant dans le Panier.

Andrea Flores est franco-brésilienne. En plus de porter un nom tout doux, elle a choisi de vivre à Marseille. Une chance pour nous ! Dans les années 2000, elle quitte Rio de Janeiro et son poste de journaliste pour s’installer en France. À Marseille, elle travaillera pendant près de 10 ans dans l’agro-alimentaire avant de tout plaquer pour faire une formation à l’Institut Paul Bocuse avec l’idée d’ouvrir son restaurant. C’est désormais chose faite ! Et c’est dans le Panier, rue des Phocéens tout prêt de la Joliette, qu’elle a posé ses ustensiles.

©Les Marseillaises

Une grande terrasse ensoleillée, un intérieur chaleureux avec vue sur la cuisine où la cheffe s’affère chaque midi pour proposer un menu sans cesse renouvelé et la garantie de produits frais. Voilà une vraie bonne adresse pour celles et ceux qui aiment varier les plaisirs tout en sachant que la personne en cuisine a en elle l’amour du travail bien fait et la curiosité communicative.

©SamJ

 

Si le terme de « fusion food » a souvent été galvaudé, il retrouve ici ses titres de noblesse

Dans son restaurant BAM (Bar à Manger), Andrea sert une cuisine du jour réconfortante et juste, influencée par sa culture et celles du monde entier. Les gastronomies française, italienne, japonaise, orientale, levantine, américaine et bien sûr brésilienne trouvent ici leur place.

Le menu propose chaque jour une entrée, trois plats – des pasta, une proposition végétarienne, une viande ou un poisson – et trois desserts. On peut y manger de la vraie confort food : certains jours des boulettes d’agneau et pommes de terre sautées, du chili con carne, du Barreado (estouffade brésilienne de boeuf, purée de pommes de terre et carottes fanes) ou un délicieux ragoût de lentilles à la pancetta pimpé avec de la sauce à la tartufata. Andrea aime autant revisiter les classiques de la street food en servant par exemple un incroyable shawarma accompagné de m’sabacha (une variante très gourmande de houmous avec les pois chiches entiers), que cuisiner des plats d’inspirations japonaises comme son – du porc pané au panko frit.

Et chaque jour, elle prépare un plat de pâtes fraîches confectionnées par ses soins ou arrivées tout droit d’Italie deux jours plus tôt. Chez BAM, le dessert n’est pas un sujet secondaire que l’on sert en miniature dans un café gourmand. La cheffe excelle en pâtisserie et propose de merveilleux gâteaux. Sans compter les mochis de Mochiris et les glaces du Glacier du Roi pour les envies plus rafraîchissantes.

Côté boisson : on trouve les bières artisanales Zoomaï, du café Luciani et des vins de la région. Bon à savoir, BAM est ouvert dès 9h pour les amateur·trice·s de petit déjeuner. À partir du mois de décembre, le restaurant sera ouvert également le vendredi soir. En attendant, vous pouvez dores et déjà réserver votre soirée du jeudi 24 novembre pour fêter Thanksgiving avec Andréa et Roch (son mari, et partenaire, qui l’a suivi dans l’aventure après une vie au service de la culture et du numérique). Pour connaitre le menu de ce diner spécial c’est ici !

 


BAM (Bar à Manger)
27 rue des Phocéens 13002 Marseille
Du lundi au samedi
Les vendredis soir à partir de décembre 2022.
> BAM sur Instagram

Retrouvez toutes nos adresses préférées sur la carte Google Les Marseillaises
Ou sur notre Mapstr

Article rédigé par Clara Sfadj pour Les Marseillaises

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Cachée derrière le kiosque du haut de la Canebière, voilà une adresse japonisante tout en bouillon, panko, miso et… audace,...
Avant il y avait le Chic Bar, aujourd'hui il y a Fare l'Amore. Clairement, cet angle de rue était prédestiné...
Les nouvelles adresses continuent d'affluer à Marseille. S'il est parfois difficile de suivre la cadence, on vous suggère ici une...
Esthétique léchée, buns gourmand, cafés de sélection et cidre à la pression, ce lieu hybride se revendique coffee shop et...
Synthés, machines et guitare. Des textes en français. Le multi instrumentiste, connu aussi sous le nom de Charles Sinz, vient...
Dans ce minuscule repaire de siroteurs, c’est la poésie du cocktail que l’on vient chercher, celui que l’on aime boire...
Ça moud, ça blend, ça torréfie du côté du Camas ! En quatre ans, la brûlerie Moka a su s’imposer...
Cachée derrière le kiosque du haut de la Canebière, voilà une adresse japonisante tout en bouillon, panko, miso et… audace,...
Retour en haut